PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL

Par délibération du 13 mai 2019, le Conseil communautaire s’est engagé dans une démarche de Plan Climat Air Energie Territorial, PCAET.

QU'EST CE QUE LE PCAET ?

 

Le Plan Climat-Air-Energie Territorial, PCAET, est une démarche de planification, à la fois stratégique et opérationnelle. Il concerne tous les secteurs d’activité, sous l’impulsion et la coordination de CAUVALDOR. Il a donc vocation à mobiliser tous les acteurs économiques, sociaux et environnementaux de notre territoire.

L’intérêt d’élaborer un PCAET et de faire de la transition énergétique une opportunité pour notre territoire. En effet, la transition énergétique ne se limite pas à une question environnementale. Elle offre bien au contraire une vision en 3 dimensions :

La première dimension est l’optimisation budgétaire portant sur les deux objectifs suivants :

  • Réduire la facture énergétique de la collectivité et accompagner la baisse de celle du territoire. Ainsi, accompagner ses acteurs dans la réduction de leurs factures énergétiques permettra à terme de :
    • D’augmenter le pouvoir d'achat pour les familles dont le poste énergie représente, en moyenne, une dépense de
      3 000 € par an ;
    • De réduire les charges et d’améliorer la compétitivité pour les entreprises
  • Obtenir de nouvelles ressources financières : La production d’énergies renouvelables (installation photovoltaïque, parc éolien, chauffe-eau solaire par exemple) est une voie pour développer de nouvelles ressources financières, voire réduire la facture de la collectivité

La deuxième dimension est l’attractivité économique. En effet, la transition énergétique, est un facteur de développement des emplois.

Les données nationales démontrent que les trois secteurs les plus pourvoyeurs pourraient être :

  • La rénovation des bâtiments ;
  • Les énergies renouvelables (principalement pour l’installation et la maintenance dans le solaire et l’éolien) ;
  • Les transports qui pourraient être liés au développement des transports en commun.

Il appartient à notre territoire de se pencher sur les opportunités offertes par la transition énergétique sur notre bassin d’emploi.

La troisième dimension est la qualité de vie.

La perception d’un territoire attractif est un ensemble : il n’est plus possible de dissocier les performances sociales et environnementales de la performance économique. Cela conforte l’importance des choix de la collectivité dans l’organisation des déplacements, l’accessibilité aux équipements et aux services, la préservation du cadre naturel, notamment via les trames vertes et bleues.

En résumé, prendre en compte et agir contre le changement climatique et la pollution de l’air permet :

  • De maîtriser la facture énergétique, de réaliser des économies et de réduire la vulnérabilité du territoire face au coût de l'énergie ;
  • De valoriser les ressources locales (emplois, ressources naturelles...) ;
  • De développer de nouveaux axes de croissance en matière d’emplois ;
  • D’améliorer les emplois existants et de favoriser la montée en compétences ;
  • D’avoir un territoire attractif en améliorant la qualité de vie (environnement / santé) ;
  • D’anticiper les événements climatiques qui ne pourront être évités pour s’y adapter.

Autant d’opportunités à saisir et à concrétiser directement sur notre territoire afin d’en tirer tous les bénéfices à l’appui d’un PCAET qui a été prescrit par délibération du 13 mai 2019.