Que fait Cauvaldor pour l'environnement ?

Cauvaldor a la compétence de la collecte des ordures ménagères.

Sur l’ensemble de Cauvaldor, le coût du traitement et du ramassage des ordures ménagères s’élève à 4 millions d’euros.

L’objectif est d’optimiser ce service. Trente colonnes enterrées, qui permettraient de supprimer 210 containers, pourraient être installées chaque année. Les villes de Gramat et de Saint-Céré sont déjà équipées de vingt-deux colonnes chacune, Souillac est en cours d’installation. Un groupe de travail étudie l’harmonisation de la redevance spéciale devant être acquittée par les producteurs de déchets non ménagers (campings, établissements scolaires,…).

Cauvaldor a aussi la compétence de l’assainissement non collectif.

Le rôle du SPANC1 est de conseiller et d’accompagner les particuliers dans la mise en place de leur installation d’assainissement non collectif et de contrôler les installations existantes.


Dès 2016, le cycle de contrôle des installations existantes passe à 8 ans et un nouveau programme de réhabilitation des installations d’assainissement non-conformes est mis en place avec le soutien de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne.
Une subvention plafonnée à 4 200 € ou 80% du montant de l’opération est possible pour les résidences principales sous certaines conditions.
Le SPANC est financé par une redevance acquittée par les habitants du territoire. Un tarif unique à été voté et fixé à 95 € pour le contrôle de bon fonctionnement. L’agrément des installations neuves est de 300 € (150 € pour le contrôle du projet et 150 € pour le contrôle des travaux). Le SPANC est aussi en voie de réorganisation pour un meilleur service aux usagers.

1/SPANC : Service public d'assainissement non collectif