Lutte contre la Renouée du Japon : Le service GEMAPI poursuit son expérimentation sur les zones test du bras de Tauriac.

A la destruction thermique de cette plante invasive est préférée désormais une éradication manuelle des repousses printanières et autant que possible des rhizomes sur 4 zones tests sur le bras de Tauriac, en rive droite de la Dordogne. L’objectif visé est l’épuisement de la plante qui finira par renoncer à son implantation à force d’être contrariée dans son développement par des attaques sans relâche.  Les espèces locales parmi lesquelles la silène, la pulmonaire, le lamier blanc et pourpre pourront ainsi réinvestir leur espace naturel et recréer la biodiversité présente avant l’introduction de la renouée du Japon. C’est l’occasion pour les agents du service GEMAPI de se retrouver sur le terrain et de voir les fruits du travail mené depuis 5 ans. Le succès de cette opération est visible puisqu’on assiste à une disparition progressive de la Renouée du Japon sur les 4 zones tests.